L’humidité dans une maison peut avoir des conséquences fâcheuses sur la qualité de vie des occupants et sur la pérennité du bâtiment. Parmi les zones concernées, le sol est souvent touché par cette problématique. Isoler un sol humide devient donc essentiel pour lutter contre ce fléau, mais comment faire ? Voici quelques solutions qui vous aideront à bien choisir la méthode adéquate en fonction de votre situation.

Identifier la cause de l’humidité du sol

Avant de commencer les travaux d’isolation d’un sol humide, il faut d’abord repérer la cause du problème. Plusieurs facteurs peuvent provoquer cette situation :

  • Un terrain mal drainé ou étanches au niveau du sous-sol;
  • Des remontées capillaires;
  • Des infiltrations latérales venant des murs;
  • Des ruptures des canalisations souterraines;
  • Un défaut d’étanchéité au niveau du plancher.

Une fois la cause identifiée, vous pourrez adapter vos travaux en conséquence.

Isoler un sol humide avec une chape flottante

La chape flottante est une solution efficace pour isoler un sol humide, surtout en cas de remontées capillaires et de présence d’eau souterraine importante.

Qu’est-ce qu’une chape flottante ?

Il s’agit d’un mortier composé de ciment et de sable qui est coulé sur une surface préalablement préparée. Cette chape repose sur un matériau isolant et non pas directement sur le sol, ce qui lui confère une certaine indépendance par rapport aux éventuels mouvements du support de base.

Voir :  Comment éliminer l'odeur de vieux dans une maison

Les étapes pour réaliser une chape flottante

  1. Purger et nettoyer le sol existant;
  2. Poser un film anti-humidité pour empêcher les remontées capillaires;
  3. Installer le matériau isolant;
  4. Couler la chape flottante;
  5. Laisser sécher pendant quelques jours avant de poser le revêtement final.

Dans le choix du matériau isolant, il faut privilégier ceux ayant une bonne résistance à l’humidité et une excellente performance thermique.

Isoler un sol humide en utilisant un revêtement mince

Un autre moyen pour isoler un sol humide consiste à appliquer un revêtement mince adapté. Ce type de revêtement peut être composé de plusieurs couches étanches et isolantes successives afin d’empêcher l’eau de pénétrer tout en offrant une isolation thermique adéquate.\

Différents types de revêtements minces possibles :

  • Enduits imperméabilisants;
  • Résines synthétiques;
  • Peintures à base de caoutchouc ou de bitume;
  • Mortier hydrofuge.

Le choix du revêtement dépendra de l’utilisation que vous voulez faire de votre sol (revêtement esthétique, sol recouvert de tapis, revêtement carrelé, etc.).

Isoler un sol humide avec une méthode traditionnelle : le mortier hydrofuge

Le mortier hydrofuge a fait ses preuves en termes d’efficacité et de durabilité pour lutter contre l’humidité dans les sols. Il s’agit d’un mélange de ciment, de sable et d’eau additionné d’un produit imperméabilisant qui permettra de réaliser une surface étanche et résistante.

Les principales étapes pour utiliser un mortier hydrofuge :

  1. Nettoyer la surface à traiter;
  2. Réaliser un ragréage si nécessaire pour uniformiser le niveau du sol;
  3. Appliquer le mortier hydrofuge sur toute la surface;
  4. Laisser sécher avant d’installer le revêtement final.

Cette solution convient particulièrement aux pièces humides telles que les salles de bain, les cuisines et les sous-sols.

Voir :  Isolation efficace des murs intérieurs sans sacrifier l'espace

Evaluation de l’ampleur des travaux et choix de la solution appropriée

Le choix de la méthode d’isolation dépendra en premier lieu de l’état du sol et de la source d’humidité. Ainsi, il sera peut-être nécessaire de procéder à des travaux plus conséquents pour régler les problèmes d’infiltrations latérales ou de terrain mal drainé au niveau du sous-sol.

Pour être sûr de choisir la bonne solution, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel. Il saura vous indiquer quelles sont les meilleurs moyens de venir à bout de votre problème d’humidité.