Aujourd’hui en France, toutes les grandes entreprises paient des pénalités dues au fait qu’elles polluent. Pour ne pas payer ces amendes dont le montant s’avère être très élevé, elles ont la possibilité de financer des travaux de rénovation telle que l’isolation chez un certain nombre de particuliers. Ces travaux permettront à ces particuliers de consommer moins de carburant ou d’électricité, par conséquent, de moins polluer.

Comment ça marche ? 

L’isolation 1 € est basée sur une seule aide financière : Les certificats d’économie d’énergie (CEE). La loi POPE a défini le point de départ en 2005. Cette prime énergie est une aide versée par les fournisseurs d’énergie (Total, GDF, etc…) pour tous types de bâtiments de plus de 2 ans.

Les sociétés qui se chargent des travaux d’isolation sont donc rémunérées par ces grands acteurs du secteur énergétique participant au programme. Autrement dit, le particulier donne 1 € symbolique et ces groupes paient les installateurs. Ceux-ci se déplacent directement pour faire cette isolation. Le travail peut donc être effectué dès le premier jour de demande. Ils fournissent une facture avec un montant d’1 € pour le client. 

Quel organisme finance ? 

L’isolation à 1 € est rémunérée par les fournisseurs d’énergie. Les installateurs saisissent le prix des travaux. Cependant, les propriétaires ne seront soumis à aucune autre charge que le montant symbolique auquel ils sont éligibles. 

Est-ce que j’y ai droit ?  

Les propriétaires d’un bâtiment individuel peuvent profiter de l’isolation à 1 €. Il en va de même pour les locataires à condition que le possesseur du bien immobilier ait signé une autorisation pour l’isolation. 

L’isolation 1 € concerne tout type de chauffage domestique. Pour bénéficier de l’aide, il faut considérer les conditions suivantes : 

  • Les caractéristiques du bâtiment à isoler
  • Le revenu fiscal de référence du bâtiment et sa composition
  • La localisation du foyer

Quel est le meilleur matériau : l’ouate de cellulose comme matériau durable

L’isolation en ouate de cellulose est composée à 92 % de papier journal recyclé présélectionné, de sels boriques naturels et d’autres additifs. Pour le fabriquer, le papier de cellulose est déchiqueté, mélangé aux sels boriques et mis en sac. 

Elle nécessite très peu d’énergie de fabrication, 5 KWh/m3, ce que l’on peut apprécier si l’on compare avec, par exemple, la laine de verre et la laine de roche, qui nécessitent 180 KWh/m3. En ce qui concerne sa relation avec l’environnement, le matériau peut être recyclé dans les usines de cellulose. Il n’est donc pas nécessaire de créer des déchets qui pourraient affecter l’eau, l’air ou le sol.

Cette isolation combine la protection thermique (excellent pour vos diagnostics immobiliers) et acoustique, le contrôle de la condensation et la protection contre l’incendie en une seule application et le tout avec un seul matériau. Le sel de borax, le principal additif, en fait un matériau antifongique et anti-pourriture, car il est insectifuge et empêche la croissance des champignons.

Il s’applique aussi bien à la construction de nouveaux logements qu’à la réhabilitation énergétique de maisons existantes, générant une moindre consommation d’énergie et donc, une économie significative sur les factures. Son application facile permet d’isoler en un ou deux jours une maison, sans travaux de construction et à faible coût.